Les modèles socio-économiques européens rivalisent avec les grandes puissances mondiales, selon le dernier rapport compétitivité

19 octobre 2021

‹ Retour aux communiqués de presse

19 octobre 2021 – En dépit de la crise environnementale, sanitaire et migratoire actuelle, l’Europe reste une destination de premier choix pour les entreprises et les investisseurs, selon le rapport sur la compétitivité 2021 publié par Eight International, une organisation de cabinets de conseil indépendants en matière de transactions. L’étude indique en outre que l’évaluation des économies en utilisant les modèles financiers traditionnels, dans le contexte actuel d’instabilité mondiale, ne permet pas de se faire une idée de leur santé et de leur résilience. Aussi, l’Europe, en tant qu’acteur le plus intégré et le plus mondialisé sur la scène internationale, devrait être considérée comme un ensemble de « régions » complémentaires qui peuvent tirer une force unique d’une collaboration accrue.

Pascal Raidron, Président d’Eight Advisory et Président d’Eight International déclare : « En tant qu’acteurs individuels, les pays européens manquent de moyens pour devenir des leaders mondiaux. Chaque fois qu’un pays ou une région d’Europe se place en opposition avec ses voisins, ils ratent l’occasion de s’imposer sur le marché mondial.

Seuls ceux qui s’autorisent à voir l’Europe comme une économie unique plutôt que comme une somme de pays, verront un acteur mondial capable de rivaliser réellement avec les autres grandes puissances de ce monde. »

Alexis Karklins-Marchay, co-auteur du rapport, associé directeur général adjoint chez Eight Advisory et secrétaire général chez Eight International, déclare : « Si la crise sanitaire nous a appris quelque chose, c’est que les modèles économiques et commerciaux standard ne suffisent plus pour mesurer la résilience nationale. La sécurité sociale, l’efficacité politique, la sécurité sanitaire, la durabilité, l’innovation et la protection des données ne sont que quelques-uns des facteurs qui détermineront le sort d’un acteur économique sur les marchés internationaux. »

 

Principaux points forts du rapport :

Le Rapport de Compétitivité Eight 2021 est un aperçu complet et une compréhension détaillée de la performance de onze pays à un temps donné, comme la France, du Royaume-Uni, de l’Allemagne, de la Suisse, de la Belgique, des Pays-Bas, de l’Italie, de l’Espagne et de la Pologne, ainsi que des économies stratégiques que sont la Russie et l’Inde.

La France, patrie des entreprises internationales 

Comme dans les précédentes éditions, le rapport compétitivité 2021 présente la position de la France dans 25 classements en relation avec la compétitivité et montre son évolution au cours des dernières années. Si la France améliore ses positions selon certains indicateurs, elle est encore derrière plusieurs pays qui lui sont pourtant comparables. 

L’Europe, prochaine grande puissance

Si l’Europe était un pays, elle pourrait rivaliser avec des pays comme la Chine et les États-Unis. L’Europe est la deuxième économie mondiale, elle arrive en tête du classement des universités et elle est le troisième contributeur du classement Fortune Global 500.  Sa capacité à travailler à l’unisson sera le facteur déterminant de sa propension à se remettre de la pandémie, à maîtriser le changement climatique et à gérer les évolutions géopolitiques à venir. Dans cette période cruciale, l’Europe doit s’affirmer et assumer ses responsabilités en tant que prochaine grande puissance mondiale.

La compétitivité révisée

La compétitivité mondiale ne veut pas dire main-d’œuvre bon marché ou faible imposition. C’est un mariage unique entre libertés individuelles et prise de décision collective, esprit d’entreprise et protection sociale. S’appuyer sur les seuls indicateurs économiques et financiers ne suffit plus pour évaluer les performances économiques nationales et le potentiel des entreprises.

La beauté se trouve dans la différence

Au sein de l’Europe, nous examinons différents modèles économiques – Benelux, îles britanniques, Višegrad, pays nordiques, Med7 ainsi que les DACH (Allemagne, Autriche et Suisse). Aucun modèle économique n’arrive en tête de tous les classements. Les DACH forment une région très avancée et innovante. Les îles britanniques ont une qualité de vie élevée et les pays nordiques obtiennent de bons résultats en matière de stabilité politique et sociale. On peut retenir que : les modèles sociétaux européens sont complémentaires et chaque région européenne a ses propres spécificités – à l’image des pays comme la Chine ou les États-Unis. L’Europe doit trouver des moyens de faire de ces différences un atout.

Le paysage économique mondial incertain d’aujourd’hui exige une analyse de la résilience économique et des performances des entreprises agrégée dans un système multifactoriel combinant l’environnement des affaires, la stabilité politique et sociale, l’éducation et la qualité de vie. Le rapport d’Eight International est unique en ce qu’il utilise 25 rapports faisant autorité pour sa conception.

« Le rapport, qui en est à sa cinquième édition internationale, a été publié pour la première fois en 2013. Il continue à gagner en popularité dans les hautes sphères gouvernementales et auprès des décideurs politiques. Il apporte une vision anticipée des défis de politique économique attendus pour les pays européens ainsi qu’une analyse complète du terrain de jeu économique international. » Alexis Karklins-Marchay, coauteur du rapport, associé directeur général adjoint chez Eight Advisory et secrétaire général chez Eight International.